Technologies de contrôle d'accès piétons
  1. Accueil
  2. Décryptage
  3. Contrôle d'accès piéton : les solutions technologiques de sûreté

Contrôle d'accès piéton : les solutions technologiques de sûreté


Protéger ses salariés, ses locaux ou ses données sensibles, limiter l’entrée aux seules personnes autorisées ou s’assurer du nombre d’individus présents… autant de raisons de mettre en place un contrôle d’accès piétons performant.

Qu’est-ce qu’un contrôle d’accès piétons ?

Un service de contrôle d’accès physique permet de gérer, filtrer et contrôler efficacement les entrées et les sorties des personnes dans un bâtiment ainsi que les passages vers les zones sensibles. Il constitue la première ligne de défense de la chaîne de sûreté. Il peut être associé à un service de télé vidéo surveillance.

Il existe une large gamme d’équipements mécaniques pour garantir l’unicité de passage (une personne à la fois), également appelés « obstacles piétons ». Ils sont reliés au logiciel de contrôle d’accès paramétré en fonction de différents critères : zonage, horaires, attribution des droits (habilitation provisoire pour des visiteurs par exemple), etc.

Dans le contrôle d’accès piétons, il y a une équation entre le temps de passage et le niveau de sûreté souhaité. Plus le site est sensible, moins le passage est rapide. Un système fiable d’authentification associé est indispensable.

Guillaume Le Joncour, Directeur régional Securitas Technologies

Les différents équipements* de contrôle d'accès

Couloir rapide 

Ce système automatisé à vantaux pivotants ou coulissants permet l’unicité de passage tout en étant adapté à un flux important de personnes. 

  • FLUX : Jusqu’à 40 personnes par minute  
  • NIVEAU DE SÉCURITÉ : + 
  • POUR QUI ? Bâtiments publics, immeubles de bureaux, ...

Tourniquet 

De « pleine taille » (égale à une hauteur d’homme) ou plus discrets « à mi-hauteur », les tourniquets conviennent pour un flux important de personnes. Ils permettent un passage bidirectionnel et disposent d’un système anti-retour qui interdit la rotation inversée. 

  • FLUX : Jusqu’à 15-20 personnes par minute
  • NIVEAU DE SÉCURITÉ : ++ 
  • POUR QUI ? Industries, stades, piscines, ...

Portillon sécurisé

Cet obstacle permet le passage de personnes à mobilité réduite (PMR) ou d’objets volumineux (bagages, colis, etc.). Le passage bidirectionnel est contrôlé électroniquement. 

  • FLUX : Jusqu’à 30 personnes par minute
  • NIVEAU DE SÉCURITÉ : +++
  • POUR QUI ? Industries, bureau sécurisés, ...

Sas à unicité de passage

Il s’agit d’un espace sécurisé avec deux portes automatiques en interverrouillage. La première porte doit se fermer pour que la deuxième s’ouvre. En cas d’accès frauduleux, il permet de retenir l’individu à l’intérieur du sas.

  • FLUX : 2 personnes par minute 
  • NIVEAU DE SÉCURITÉ : ++++
  • POUR QUI ? Banques, bijouteries de luxe, ... 

* Liste non exhaustive

Ces équipements sont associés à des outils d’identification et/ou d’authentification : lecteur de badge, clavier à code ou lecteur biométrique.

Il existe différents systèmes de contrôle biométrique basés sur l’analyse de données morphologiques liées à l’individu :

  • empreinte digitale
  • iris
  • traits du visage (reconnaissance faciale)
  • réseau veineux, etc.

Le contrôle biométrique est associé à un système de double authentification comme un badge par exemple.

Securitas privilégie l’utilisation de l’empreinte digitale et du réseau veineux de la main. Securitas a ainsi installé une cinquantaine de lecteurs de réseau veineux pour des laboratoires et des lecteurs d’empreintes digitales chez un client spécialisé dans les systèmes optroniques, avioniques et électroniques.

Les dispositifs biométriques sont strictement encadrés par la loi Informatique et libertés et par le Règlement européen sur la protection des données (RGPD). Selon la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), « l’employeur devra donc justifier, de manière très concrète, son besoin de mettre en œuvre un dispositif biométrique, par rapport à d’autres solutions de contrôle moins intrusives. »

La cohérence du contrôle d’accès piétons et son adaptation aux besoins de l’entreprise

Pour mettre en place un système de contrôle d’accès piétons cohérent, il faut :

  • un moyen d’authentification à la hauteur du risque à contrôler, comme par exemple un badge Mifare crypté**,
  • un système d’unicité de passage,
  • un flux de passage adapté.

Afin d’identifier le type de contrôle d’accès le mieux adapté aux besoins spécifiques de l’entreprise, il est indispensable de poser en amont les bonnes questions :

  • Quel est le flux, autrement dit le nombre de passages par minute ?
  • Quelle est la sensibilité du site ?
  • Existe-t-il une surveillance humaine à proximité ?
  • Quels sont les moyens compensatoires en cas de problème de badge (volé ou perdu) ?
  • Un comptage précis des personnes sur place est-il nécessaire ?

 

** Les badges MIFARE reposent sur une technologie de type RFID à haute fréquence, offrant des taux de transfert de données élevés sur une distance de lecture courte. Ce débit important autorise une capacité de stockage supérieure qui permet notamment le cryptage des données.

Besoin de plus de renseignements ?


N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande d'information. Notre service clients répondra à vos questions.